Votre salle de bain est devenue terne et a perdu toutes ses couleurs ? Il est peut-être temps de la rénover un peu. Vous pouvez ajouter de la couleur, apporter de nouveaux meubles ou refaire la plomberie et l’électricité ? Sachez qu’il existe quelques points importants à ne pas négliger. En effet, une rénovation implique des normes et règles importantes à suivre. Pour vous aider, on vous dit tout à travers cet article.

Les normes concernant l’électricité dans la salle de bain

Lorsque l’eau est amenée à côtoyer l’électricité, il faut impérativement respecter certaines règles de sécurité. Ainsi, des normes électriques sont à prendre en compte. Il s’agit ici de tous les appareils électriques à installer dans la salle de bain, ainsi que les prises, interrupteurs et chauffage. Comme la salle de bain sera une pièce humide, les installations électriques devront suivre une certaine réglementation contraignante. La norme prévue est la norme électrique salle de bain NFC 15-100. Aussi, il faut savoir que l’appareillage de classe I et classe II devra être protégé contre toutes projections d’eau. De plus, tout appareil électrique devra être doté d’un disjoncteur différentiel haute sécurité de 30 mA. Que ce soit pour une salle d’eau ou une salle de bain avec baignoire, ces normes électriques sont applicables.

Les volumes à mettre en place dans la salle de bain

Toujours dans les normes en matière d’électricité, il existe des réglementations sur les volumes à mettre en place dans la salle de bain. En effet, il y a 4 niveaux de volumes à respecter. Tout d’abord, pour le volume 0 qui concerne la zone la plus proche de la douche ou la baignoire, il est strictement interdit de branche un appareil électrique. Pour le volume 1 ou la zone qui se situe au-dessus de la baignoire et du receveur de douche, il est possible d’installer un éclairage à basse tension. Toutefois, il est important que l’interrupteur se trouve plus loin. Pour le volume 2, c’est-à-dire la zone à 60 cm de la baignoire, il important que les appareils soient protégés contre les éclaboussures et injections d’eau. Le volume 3 quant à lui est la zone la plus éloignée sur laquelle on peut se permettre d’installer tous types de matériel électrique que ce soit de classe I ou II.

Choisir le bon revêtement de sol

En plus des normes électriques, il est également très important de choisir le bon revêtement pour la rénovation de votre salle de bain. En effet, si vous voulez changer de carrelage, sachez qu’il ne faut pas choisir au hasard ou tout simplement selon vos goûts. Soyez d’abord sûr que le revêtement est adapté à une salle d’eau. Comme la salle de bain sera souvent humide et éclaboussée d’eau, il vous faudra prendre un sol antidérapant pour assurer votre sécurité. Ainsi, oubliez totalement les carreaux aux finitions polies. Il est préférable d’opter pour un carrelage rugueux, mais aussi pour une peinture murale résistante à l’eau pour éviter l’usure de votre salle de bain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *